2010/8/2

Kubrick Poetry‧ August ‧ Lyricism and Translation

時間 Time2010/8/29 (Sun) 5:00pm-6:00pm

地點 Venue 油麻地 Kubrick(next to Broadway Cinemathèque, 3 Public Square St.)

主持 ModeratorsFlorence Ng, Wong Wai Yim, Polly Ho, Adam Cheung

詩人來賓 Guest Poet: Camille Loivier


Born in France in 1965, Camille’s recent book publications include Elegy for a Bird (2005), Caractères (2009), and It Is Night (2009). In addition to having published poems in literature reviews such as Dans la Lune, she has also done editing work for the literature review Neige d’Août since 1999, focusing on lyricism and Asian poetry. Camille has also produced French translations of the works of Taiwanese novelist Wang Wen-hsing and poets including Hung Hung, Hsia Yu, and Leung Ping-kwan.


While Camille will read from her works in French and Chinese, participants are also welcome to share poems or other forms of creative writing in any language. Knowledge of French is not required, but one will surely take away some words or phrases to savor.


(by Adam Cheung)

27 則留言:

匿名 提到...

Listen now to some poems by Camille Loivier

http://www.printempsdespoetes.com/index.php?rub=poetheque&page=14&url=http://www.printempsdespoetes.com/poetheque/index.php?fiche_poete%26cle=328%26nom=Camille%20Loivier

---Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com

匿名 提到...

Rose par Camille Loivier

L'hôtel où elle est entrée maintenant je sais
Son enfance déjà parce que son père fut
Si jeune
Il y avait cette rebellion dans les cheveux très noirs, dans les doigts longs
Les seins en poire
Sa vie, sa vie qui se morcelle dans la tête
Couleurs de l'audace
Nue sur le capot d'une voiture
Pas froid non plus dans la fontaine du parc
Les yeux n'ont pas froid non, mais quand elle
Vend son frigo maman se fâche.
Toute cette solitude, décousue
Jusque sur la photo du casier judiciaire,
Ne pas pouvoir s'empêcher de rire, de rire
Il n'y avait rien à faire, rien

Cet entêtement et maintenant, au parfum
Ses quarante ans les cache-t-elle sous la poudre
Son nom nulle part, sa vie
Qui m'en donnera des nouvelles
Place des Fêtes

http://www.printempsdespoetes.com/index.php?rub=poetheque&page=14&url=http://www.printempsdespoetes.com/poetheque/index.php?fiche_poete%26cle=328%26nom=Camille%20Loivier

---Victor FOK
http://twitter.com/fightfakes

匿名 提到...

Dr Loivier, like Charles Baudelaire, put the courtly rose (the roses of Guillaume de Lorris, Pierre de Ronsard...) upside down.

La rose, c’est tout un roman. Please consult Prof. LEUNG Ping-kwan
(梁秉鈞. Chair Professor of Comparative Literature, Lingnan University;
Former Vice-President, International Comparative Literature Association). He composes sonnets & researches French poetry.

His explication du texte will be undoubtedly the *Act of Reading the French rose ex cathedra.

* Wolfgang Iser: The Act of Reading, available at the Main Library, HKU


http://www.alliancefrancaise.com.hk/paroles/numeros/222/03.htm
http://www.ln.edu.hk/chi/ProfLeung.htm

---Victor FOK
http://twitter.com/fightfakes

匿名 提到...

Any commonplace between Camille Loivier’s Rose & Robert Bresson’s Mouchette (film, 1967)?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouchette_%28film,_1967%29

Please consult Prof LEUNG Ping-kwan. He also teaches French cinema.

http://www.filmcritics.org.hk/%E5%AD%B8%E6%9C%83%E6%B4%BB%E5%8B%95/%E6%9C%83%E5%93%A1%E5%8B%95%E6%85%8B/%E6%80%8E%E6%A8%A3%E5%BE%9E%E6%B3%95%E5%9C%8B%E9%9B%BB%E5%BD%B1%E5%AD%B8%E7%BF%92%E5%89%B5%E4%BD%9C

---Victor FOK
http://www.facebook.com/FrenchMarkets

匿名 提到...

French Kid: Rebel Without a Cause?

Jacques Prévert/ poem/ ‘Le cancre’

http://www.iletaitunehistoire.com/genres/fables-poesies/lire/le-cancre-biblidpoe_008

---Victor FOK
http://www.facebook.com/FrenchMarkets

匿名 提到...

Some bad french girls became models for bourgeois ladies, e.g.

Camille Claudel (Le Musée Rodin),
Degas: "La petite danseuse de quatorze ans"
(L'Opéra national de Paris).

http://www.operadeparis.fr/cns11/live/onp/Saison_2009_2010/Ballets/decouvrir.php?&lang=fr

Why? Please consult Prof LEUNG Ping-kwan. He also teaches cultural studies.


---Victor FOK
http://www.facebook.com/FrenchMarkets

匿名 提到...

Dear Moderators,

Dr Loivier’s Voyage en Orient can be traced on the Net. The interplay between life & art are complicated (e.g. to apply the theories of Freud, Jung, Marx…) & the study can be longer than La Comédie humaine.

Unless you can give substantial evidence for her Chinese inspiration, should we concentrate on her French art?
(Le bonheur ce n'est qu'une bonne heure.)

NB: French Free Verse is not “Free”, see e.g. Clive Scott:“French Verse Analysis”

http://muse.jhu.edu/journals/french_studies_a_quarterly_review/v060/60.3scott01.html

Many books on French versification are available at the Main Library, HKU; HKPL…

---Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com

匿名 提到...

French ART: Mirror for Author & Audience...

'Art’ by Yasmina Reza.

http://www.alliancefrancaise.com.hk/paroles/numeros/207/07.htm
http://www.mydramaactor.com/generaldrama/art2007.htm

---Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com

匿名 提到...

ART is NOT JUST LIFE...


"Les fleurs s'inscrivent à la confluence de deux courants, celui de la représentation et celui de la mémoire. C'est la base même de l'art, celle d'une réalité retournée et cultivée par l'esprit," dit Odile REDON.

------Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com

匿名 提到...

Tibet libre par Camille Loivier, hiver 2007/2008


les ombres des bambous ne cessent de remuer sur la surface blanche

il y a le vent

parfois celle de la graminée qui a poussé dans le jasmin s’émeut dans la lumière

parfois les ombres sont immobiles aussi dans l’attente longtemps du Tibet

le matin tôt le bus démarre pourtant quand j’y pense aujourd’hui



est-ce qu’une partie de soi demeure dans les lieux traversés



la réalité n’est pas décevante mais le souvenir

devient un rêve où l’empreinte du corps a dû s’épaissir et

lui donner la parole de l’ombre algérienne

comme elle s’étire je ne veux pas imaginer

tout ce qu’on a détruit les mains dans les poches

pleines de photos du Dalaï Lama

dont les moines ne voulaient plus en sont la certitude



on ne sait pas si l’altitude n’est pas trop élevée

pour les couleurs qui envahissent les lieux

ocre, safran, pourpre

un bleu indigo qui va tout droit au cœur

avec les tissus disparus ici où j’ai

pu voir cette video de moines en robe cramoisi

poursuivis par les matraques électriques



on se demande que reste-t’il d’autre

impossible d’avoir un souvenir d’oiseau ou même d’arbre



je ne ramène que des objets

le moulin à prière prend place sans transition sur une maie de ferme

et un napperon breton à la maison mais

malade ou mourante, je me crois invulnérable bien plus qu’aujourd’hui



celui qui vole des photos de ce pays irréel croit

toucher des diamants, de l’or

une sorte de censure chinoise

jusqu’au nord du Massif Central

nom de pays qui traduit Chine pour les amis

dans l’ignorance

un Kampa me tire la langue au-dessus d’un bol de nouilles

— une mouche précipitée dedans—rassurante

nous sommes de même culture



il faudra partir d’un jour sur l’autre

vers Shigatsé et de Shigatsé à Cakya

pour finir dans la poussière

des vélos dans les champs tous les étés

sur les routes sans aller loin

on se croyait au bord du monde

mais la vie continue

dans la chambre avec le mont Everest par une petite fenêtre

qui devient miniature persanne

avec assise sur le lit

l’hôtelier musulman prêt à s’engager

dans la guerre du Golf qui

nous y ramène mais

juste avant

un champ de blé familier

comme un langage me mit à genoux

dans le premier été où tu as disparu


---http://nolwenn.euzen.over-blog.com/pages/Tibet_libre_une_altitude_de_Camille_Loivier-439983.html

匿名 提到...

Tibet libre par Camille Loivier, hiver 2007/2008


les ombres des bambous ne cessent de remuer sur la surface blanche

il y a le vent

parfois celle de la graminée qui a poussé dans le jasmin s’émeut dans la lumière

parfois les ombres sont immobiles aussi dans l’attente longtemps du Tibet

le matin tôt le bus démarre pourtant quand j’y pense aujourd’hui



est-ce qu’une partie de soi demeure dans les lieux traversés



la réalité n’est pas décevante mais le souvenir

[...]

---http://nolwenn.euzen.over-blog.com/pages/Tibet_libre_une_altitude_de_Camille_Loivier-439983.html

匿名 提到...

PREMIER CHANT par Camille Loivier


tes chiens
tes chats ne t’ont pas retenu

la puce de bois
ne te pique pas
ta langue ne touche pas le plat

tu marches, marches
marches
marches, marches

ton nom s’éloigne, ton nom s’approche
dans un hoquet, on me laisse une journée, une nuit
comme si de rien n’était

les fleurs puent
s’il vous plaît
ôtez les

ce petit crachoir de terre
plaf, plaf
ma main aussi

qu’on ne s’inquiète pas pour les fleurs
elles se nourriront bientôt
qu’on ne s’inquiète pas pour les fleurs


---Il est nuit, Tarabuste, 2009, pp. 11-12.

http://terresdefemmes.blogs.com/mon_weblog/2010/06/camille-loivier-il-est-nuit.html

匿名 提到...

mercredi, 15 avril 2009
Camille LOIVIER: la LANGUE de l'AUTRE


Camille LOIVIER dit ici - entre autres (belles) choses - que la poésie consiste à user de sa langue maternelle comme d'une langue étrangère.


http://surduvent.hautetfort.com/archive/2009/04/15/camille-loivier-la-langue-de-l-autre.html

匿名 提到...

En guise d'échos au PREMIER CHANT

(1) Pierre de Ronsard:

Le temps s'en va, le temps s'en va, Madame;
Las, le temps non, mais nous nous en allons [...]

http://www.recmusic.org/lieder/get_text.html?TextId=21249


(2) Charles Baudelaire:

Les Chinois voient l'heure dans l'oeil des chats...

[Pardon my French. Si j'étais une femme, je refuserais catégoriquement la galenterie phallocrate.]


(3) Salvatore Quasimodo.

Ognuno sta solo sul cuor della terra
trafitto da un raggio di sole:
ed è subito sera.


---Victor FOK
http://www.facebook.com/FrenchMarkets

匿名 提到...

Nerval/ Hommage à Flora?

Les heures sont des fleurs l’une après l’autre écloses
Dans l’éternel hymen de la nuit et du jour;
Il faut donc les cueillir comme on cueille les roses
Et ne les donner qu’à l’amour.

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/actions-france_830/livre-ecrit_1036/collection-textes_5281/florilege-poesie-francaise_5282/les-auteurs-a-z_5659/gerard-nerval_5755/ballet-heures_16550.html

匿名 提到...

L'acte de lecture: Autres pays, autre moeurs; autres temps, autres mœurs.

(1) Catullus (Rome pré-chrétien):

soles occidere et redire possunt;
nobis cum semel occidit brevis lux,
nox est perpetua una dormienda [...]

(2) Louise Labé:

Baise m’encor, rebaise-moi et baise :
Donne m’en un de tes plus savoureux,
Donne m’en un de tes plus amoureux :
Je t’en rendrai quatre plus chauds que braise [...]

匿名 提到...

Sonnets de Louise Labé/ translation into modern French/

Embrasse-moi, embrasse-moi encore et encore :
donne m'en un de tes plus savoureux,
Donne m'en un de tes plus amoureux :
je t'en rendrai quatre plus chauds que braise [...]

http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/lettres/louise/index2.html

------Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com

匿名 提到...

How to Sing French Verse?

No objection to Boris Vian's colloquial pronunciation. But compromise has to be made if u sing it slowly, e.g.

http://www.youtube.com/watch?v=lJuKoPaSpOU

Nataly Dawn does not pronounce the muted "e", except in words like "contentement."

------Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com

匿名 提到...

Sorry, Nataly Dawn sings Louise Labé: Baise m’encor, rebaise-moi et baise...

---Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com

匿名 提到...

Dr Loivier's Chinese inspiration?

"qu’on ne s’inquiète pas pour les fleurs/
elles se nourriront bientôt"

cf: 龔自珍《己亥雜詩》:落紅不是無情物,化作春泥更護花。


---Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com

匿名 提到...

"Témoignage exceptionnel sur le 'goulag' chinois"--

Chen Ming: Les nuages noirs s'amoncellent.

Traduction de Camille Loivier (PhD) et Prof Jean-Luc Domenach

http://www.zulma.fr/livre-les-nuages-noirs-s-amoncellent-338.html

------Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com

匿名 提到...

Camille Loivier @ radiofrance.fr

http://www.franceculture.com/emission-camille-loivier-2009-04-12.html

petit à petit tu t'es vidé
de ton être
à qui la faute

cette sensation du sable
qui coule plus vite quand il
arrive vers sa fin

le poème devient
peut-être
quand face à la vie il ne peut rien

(Extrait de Il est nuit, Septième chant p.106-107)

http://www.franceculture.com/personne-camille-loivier.html

"qui coule plus vite quand il
arrive vers sa fin"

Faute de typographie ?

---Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com

匿名 提到...

A possible answer to our old T S Eliot problem “APRIL is the cruellest month,…”:

Chaucer says, “Whan that Aprill with his shoures soote/ The droghte of March hath perced to the roote…”

http://www.umm.maine.edu/faculty/necastro/chaucer/texts/ct/01gp07.txt

For the explication du texte, pls consult the American poet Madeleine Marie Slavick, or Mr Jason Lee, Dept of Comp Litt, HKU.

---Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com

匿名 提到...

« le poème devient
peut-être
quand face à la vie il ne peut rien «

Poète ?

Définition 2 « Personne qui n’a pas le sens des réalités : ‘C’est un poète, il n'arrivera a rien’ (syn. rêveur, utopiste)«.

--- Larousse Compact (A dictionary for high school students), 1995.

http://www.dicoland.com/fr/collectif/dictionnaire-francais-larousse-compact-plus-2009-4673

---Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com

匿名 提到...

Baudelaire/ Chinese Transltion/ Misconception & Mistranslation/ Fleurs des Lettres (《字花》) No 24, Mar-Apr 2010/ 「波特萊爾與我們」小輯/ http://fleursdeslettres.com/blog/?page_id=178

---Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com

匿名 提到...

Pt 1: Misconceive the Style/ Prof Leo Ou-fan Lee (李歐梵, CUHK)/ “Invitation au voyage”/ ‘Mon enfant, ma soeur…’: ‘我的孩子,我的妹妹…’


Carol Clark made style an important point in translating the Fleurs:

“[…] often whole phrases of a line or more have the rhythm & word order of everyday speech:

...Songe à la douceur.
D'aller la-bas vivre ensemble! (LIII).”

(C. Clark & R. Sykes eds. Baudelaire in English. Penguin. 1997: xxvii.)

“我的孩子” conveys the poet’s paternalistic voice, but lacks the affection of the original term of endearment. “Mon enfant” here means ‘my sweetheart’, cf: ‘Beaux yeux de mon enfant’ in “Les Yeux de Berthe”. There are several Berthes in Baudelaire’s life (Cl. Pichois & J. Ziegler: Baudelaire). This one is an object of desire (‘Feux voluptueux’, lines 13-14).

Baudelaire's modernity (including his modern love) has been taught in the local cultural studies programs for 20 years. Please consult the 3 poet-professors in the field:

Prof LEUNG Ping-kwan梁秉鈞 (Lingnan U); Dr YAU Ching (游靜, Lingnan U); Dr Natalia S.H. CHAN. (陳少紅/洛楓, CUHK).

匿名 提到...

Pichois's books are available at http://library.hku.hk/
search/a?SEARCH=pichois


---Victor FOK
frenchmarkets@gmail.com